Noël silence

Je rêve d’un Noël doux et silencieux, d’un Noël qui murmure, comme des bruits de pas dans la neige. J’aime cette paix qui s’instaure en moi lorsque je regarde les flocons tomber, la sensation de l’air vif sur la peau de mon visage. Si l’on prête l’oreille les petits matins paisibles, on peut entendre le bruit des flocons qui s’imprime sur le silence, ce silence qui soudainement semble tout envelopper.  Je rêve de l’odeur des biscuits à la cannelle, du cliquetis des aiguilles à tricoter, du feu qui crépite dans la cheminée. Pas de neige cette année, pas de cheminée non plus, pas de silence dans cette maison de musique, mais de jolis éclats de rire et un châle que je tricote pour ma grand-mère qui souffle bientôt ses 80 bougies. Je ne suis pas sûre de le terminer à temps, je suis un peu impressionnée aussi, il semble bien difficile à réaliser, ce châle. Mais peu à peu, j’en apprivoise les mailles, et j’apprivoise ce Noël qui s’approche à pas feutrés, promesse de trêve après ces mois éprouvants. Noël sans neige, mais joli Noël quand même.

2 Comments

  1. Magnifique! Merci de me rappeler la joie du tricot et l’instant de paix que fait naitre le travail des aiguilles qui se croisent et s’entrecroisent pour monter une à une les mailles. Cela me redonne envie de me remettre au tricot. Doux plaisir de créer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *